rencontres

› Alex Dutilh tend son micro à Jazz Vibrations


25 nov, 16h foyer-bar du Théâtre 71

Après de sages années de piano classique qui bercent son enfance basco-landaise, Alex Dutilh tombe dans la marmite du jazz durant ses études universitaires (droit public et Sciences Po). Il s’installe à Paris (comme inspecteur des douanes) pour mieux assouvir sa passion du jazz. En 1982, il préside le Jazz Action Paris Île-de-France qui crée notamment le Centre d’information du jazz et, détaché auprès du ministère de la Culture, devient directeur du Cenam (Centre National d’Action Musicale) puis du Studio des Variétés. En 1992, il co-fonde le mensuel Jazzman dont il sera rédacteur en chef jusqu’en 2009.
Depuis plusieurs années, il est producteur et critique musical de l’émission Open Jazz sur France Musique. « Open » parce que le jazz est depuis un siècle un vampire qui se délecte de musiques latines, de voix lactées, de percussions africaines, de modes indiens, de tangos renversants, d’expériences électroniques, des musiques populaires du moment comme des musiques savantes de demain. Open Jazz c’est l’heure des avant-premières et sorties d’albums, des concerts et tournées à ne pas rater, des films, livres, expos et BD liés au jazz, des coups de cœur pour de nouveaux talents et d’un lien constant avec un siècle d’histoire, ses chefs-d’œuvre et ses perles rares.
Entre les deux représentations de Blind et en présence des artistes de Jazz Vibrations, il couvrira l’actualité de tous les jazz et les grands moments de son histoire pour cette rencontre co-organisée avec Les Gémeaux, Scène Nationale de Sceaux.

Alex Dutilh en cinq dates

1972-1980 : journaliste et photographe à la revue Jazz Hot
1983-1992 : responsable du jazz au Monde de la Musique
1989-2000 : directeur artistique du festival des Musiques Croisées à Saint-Sever (Landes)
1998 : président de la Commission Nationale des Musiques Actuelles
2001-2009 : auteur de nombreuses émissions de jazz pour Arte

Ses affinités électives...
Son disque préféré : John Coltrane, Olé
Son livre de chevet : Georges Bataille, Le Bleu du ciel
Son film fétiche : François Truffaut, Baisers volés


BILLETTERIE EN LIGNE

25 nov, 16h foyer-bar du Théâtre 71

entrée libre sur réservation


Imprimez
Parlez-en