Rencontres

Écrire, ce n’est pas laisser sa trace en tant que nom, en tant que personne. C’est laisser la trace d’un regard sur le monde.

Annie Ernaux


5 nov, 15h

Annie Ernaux a vécu son enfance et son adolescence à Yvetot, petite ville de Haute-Normandie, où ses parents tenaient un café-épicerie dans un quartier ouvrier. Après des études secondaires dans un établissement catholique et un séjour au pair à Londres, elle entreprend des études de lettres modernes à Rouen et commence d’écrire. Professeure agrégée, enseignante à Annecy, elle publie en 1974 un premier roman, Les Armoires vides, qui décrit la déchirure de son ascension sociale. À partir de La Place, texte consacré à son père et qui reçoit le prix Renaudot 1984, elle rompt définitivement avec la fiction et s’engage dans une exploration de son expérience vécue tout en recherchant des formes nouvelles d’autobiographie. C’est ainsi que le « je » disparaît au profit du « nous » et du « on » dans Les Années, récit d’une génération, entre histoire personnelle et mémoire collective. Mémoire de fille est son dernier livre paru.
En partenariat avec la Médiathèque, le journaliste Jean-Pierre Han reçoit Annie Ernaux et échange avec Jeanne Champagne sur cette œuvre littéraire « auto-socio-biographique » plusieurs fois primée. Une rencontre ponctuée de lectures choisies et lues par François Leclère, accompagné de la comédienne Anne Girouard.

› sam 5 nov, 15h à la Médiathèque Pablo Neruda 24 rue Béranger, Malakoff