15 Les éclairages

Cinéma


Autour d’œuvres du répertoire ou de formes plus documentaires, ces propositions explorent les passerelles pouvant se tisser entre spectacle vivant et septième art. Ils sont naturellement proposés au cinéma Marcel Pagnol.

PROJECTION-RENCONTRE PARIS VU PAR
Jeudi 13 octobre 20h

Autour d’Instants critiques
film co-réalisé par Jean-Luc Godard, Jean Douchet, Eric Rohmer, Claude Chabrol, Jean Daniel Pollet et Jean Rouch.
Écrivain et critique de cinéma, Hélène Frappat présentera la Nouvelle Vague et échangera après la projection avec Olivier Broche et Olivier Saladin. Aux Editions des Cahiers du cinéma elle a publié : Jacques Rivette, secret compris (2001), Trois films fantômes de Jacques Rivette (2002), Roberto Rossellini (2008). Elle est également l’auteur de quatre romans : Sous réserve (2004), L’Agent de liaison (2007) et Par effraction (2009) aux Editions Allia et INVERNO aux Editions Actes Sud (2011).
Sur France Culture, elle a produit le magazine mensuel de cinéma Rien à voir et de nombreux documentaires.

CARTES BLANCHES À PACOCINA
Lundi 16 janvier 20h30

Autour de Précipitations
projection de Carnet de notes pour une Orestie africaine de Pier Paolo Pasolini en résonance avec des passages dansés de Non Finito

Jeudi 9 février 20h30
projection de Le salon de musique de Satyajit Ray
en résonance avec des passages dansés d’Infini
Paco Dècina, chorégraphe en résidence cette saison, propose de tisser des liens entre deux films qui l’ont particulièrement touchés et deux de ses pièces inscrites à son répertoire mêlant, à l’issue de chacune des projections, discussions et passages dansés avec les interprètes de sa compagnie.

PROJECTION-RENCONTRE INDIA SONG DE MARGUERITE DURAS
Lundi 26 mars 20h30

Autour de La maison et L’Éden Cinéma
Jeanne Champagne, metteur en scène du diptyque Duras – La maison
et L’Éden Cinéma et Michelle Porte, spécialiste de Duras, présenteront l’artiste dans ses rapports à l’écriture romanesque, théâtrale et cinématographique et croiseront leurs regards sur le territoire de l’enfance, cher à Duras.
en partenariat avec la Médiathèque Pablo Neruda de Malakoff

PROJECTION INDIA SONG de Marguerite Duras | avec Delphine Seyrig (Anne-Marie Stretter), Michael Lonsdale (Le vice-consul de Lahore), Mathieu Carriere (L’attaché d’ambassade allemand), Claude Mann (Michael Richardson), Vernon Dobtcheff (George Crown), Claude Juan (Le domestique) | durée 2h | en partenariat avec la Médiathèque Pablo Neruda
Aux Indes, années 30, sur les bords du Gange pendant la mousson d’été. Au bal de l’ambassade, la veuve de l’ambassadeur de France, Anne-Marie Stretter, est courtisée par le vice-consul Lahorre. Il lui crie son amour mais, touchée par cette passion, elle décide de partir, quittant ce pays ou règnent la misère et la maladie.

RENCONTRE AVEC MICHELLE PORTE
Formée par le groupe Recherche Image du Service de la Recherche de l’ORTF, elle fait ses premiers pas dans le cinéma en étant assistante sur des longs-
métrages. Proche de Marguerite Duras, elle réalisera des documentaires liés à sa vie et son œuvre : Les Lieux de Marguerite Duras (1976) et Savannah Bay, c’est toi (1984) ainsi qu’une adaptation d’un de ses romans : L’après-midi de monsieur Andesmas (2004) avec Michel Bouquet dans le rôle principal. À la fin des années 1970, elle publie deux livres en collaboration avec elle.
Par la suite elle réalise des documentaires consacrés à des figures historiques, des peintres ou des écrivains : Virginia Woolf, Carl Theodor Dreyer, Christian Boltanski, Françoise Sagan… et sur des destinées tragiques (Le Gardien du feu) ou certains grands moments de l’Histoire (La Peste. Marseille 1720). Au fil de trente années de réalisation, Michelle Porte a construit une œuvre de liberté en concentrant ses regards sur de grands artistes du siècle. Elle a été récompensé lors de la 3e Biennale Internationale du Film sur l’Art du Centre Georges Pompidou et a obtenu le Prix du meilleur portrait au Festival de Montréal en 1994.
Elle est membre du jury du Prix Marguerite Duras.

CONFÉRENCE-PROJECTION POLLOCK D’ED HARRIS
Mardi 10 avril 20h

Autour de Pollock
Pour en savoir plus sur cet artiste, nous vous convions à une conférence de JEAN-LUC CHALUMEAU, historien de l’art et critique d’art français. Auteur de nombreux ouvrages sur l’art contemporain, il a dirigé de 1981 à 1995 la revue OPUS International. Il est actuellement directeur de la revue Verso Arts et Lettres et professeur de lecture d’histoire de l’art et d’art contemporain à l’ICART (Institut supérieur des Carrières Artistiques) à Paris.
en partenariat avec La Maison des Arts de Malakoff

PROJECTION POLLOCK d’Ed Harris | avec Ed Harris, Robert Knott, Marcia Gay Harden, Matthew Sussman, Bud Cort | durée 2h
Ed Harris en osmose totale avec le peintre star de l’art américain. Dix ans. Il aura fallu dix ans au comédien Ed Harris pour venir à bout de son premier film de producteur, réalisateur et interprète, consacré au peintre américain Jackson Pollock, pape de l’action painting, à qui il ressemble physiquement d’une manière étonnante. Dix ans, donc, pendant lesquels Harris s’est plongé dans la tumultueuse biographie de cet artiste alcoolique, maniaco-dépressif et paranoïaque, qui a révolutionné l’art moderne américain. Dix ans, surtout, pendant lesquels l’acteur, en peignant lui-même, s’est immergé dans le « dripping » (projection de peinture sur une toile posée au sol). Il s’est donc approprié cette technique révolutionnaire. Pas pour copier les œuvres du maître, mais pour en saisir toutes les subtilités qui, en fait, ne laissent rien au hasard.
L’Express

5,10 € tarif non adhérent | 4,10 € tarif adhérent cinéma Marcel Pagnol