les autres rendez-vous

DU ROMAN AU THÉÂTRE, DU THÉÂTRE AU ROMAN

Conversation (4)


12 mars
sam 17h
entrée libre sur réservation

Samedi 12 mars 2011

Comment, ensemble, pouvons-nous débattre de la chose publique ?

En nous retrouvant, en échangeant à partir d’une thématique en lien avec un spectacle, en écoutant la parole d’artistes oeuvrant au quotidien pour un théâtre d’art et de plaisir.

A l’occasion de Erwan et les oiseaux et de La panne, échangeons sur le thème Du roman au théâtre, du théâtre au roman en compagnie de Jean-Yves Ruf et les auteurs Noëlle Renaude et Eugène Durif

› un rendez-vous proposé et animé par Jean-Pierre Han, journaliste et rédacteur en chef des Lettres Françaises, directeur et rédacteur en chef de la revue Frictions et François Leclère, metteur en scène et directeur de la librairie Le Coupe Papier
› Des lectures imaginées par François Leclère ponctuent le débat. Accompagné par la comédienne Céline Carrère, ils liront des extraits de l’entretien de Philippe Tesson avec Didier Bezace (Théâtre - Adaptation : le risque de trahison aux éditions de la bouteille à la mer), et des inédits Vues d’ici - Le phare où ce que l’on voit d’en haut de Noëlle Renaude et Parole de bûcheronne d’Eugène Durif.

Auteur de théâtre et de scénarii pour le cinéma, Noëlle Renaude a écrit de nombreux textes mis en scène par Eric Elmosnino, Robert Cantarella, Frédéric Fisbach, Florence Giorgetti ou Frédéric Maragnani… La plupart de ses œuvres sont éditées aux Editions Théâtrales. Avec La promenade, un de ses textes non destiné à la scène, elle crée en avril prochain, avec Nicolas Maury, une oralité, une théâtralité, à l’évidence, absentes, et sujettes à la réinterprétation et au déplacement.

Eugène Durif, comédien, écrit des pièces de théâtre, des récits, des poèmes, des nouvelles et aussi pour la radio. Ses pièces sont régulièrement montées par Charles Tordjman, Anne Torrès, Joël Jouanneau, Patrick Pineau, Alain Françon, Jean-Michel Rabeux, Jean-Louis Hourdin… En 2001, il publie un premier roman Sale temps pour les vivants chez Flammarion, en 2004 De plus en plus de gens deviennent gauchers chez Actes Sud et en 2008 Laisse les hommes pleurer est à paraître également chez Actes Sud.