15 Les éclairages

Conversations


Des rendez-vous au foyer-bar, proposés et animés par Jean-Pierre Han, journaliste et rédacteur en chef des Lettres Françaises, directeur et rédacteur en chef de la revue Frictions et François Leclère, metteur en scène et directeur de la librairie le Coupe-Papier. Des lectures imaginées par François Leclère ponctuent les échanges.

LA CRITIQUE EN QUESTION
Samedi 8 octobre 17h

Autour d’Instants Critiques
Avec François Morel et les invités Michel Cerda et Danielle Dumas, nous questionnerons le rôle de la critique, interrogerons son histoire, évoquerons ses grandes figures. Des lectures d’extraits de critiques théâtrales choisies par François Leclère et lues avec le comédien David Geselson ponctuent les échanges.

FRANÇOIS MOREL
Après des études littéraires et un passage à l’École de la Rue Blanche (ENSATT), François Morel entame une carrière de comédien et entre dans la troupe de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff. Il est Monsieur Morel dans les Deschiens sur Canal + de 1993 à 2000. Il écrit et interprète Les Habits du dimanche mis en scène par Michel Cerda, créé le spectacle Bien des Choses avec Olivier Saladin, écrit les chansons du récital de Norah Krief La Tête ailleurs puis ses propres textes de chansons pour Collection Particulière et demande à Juliette de le mettre en scène dans son nouveau concert Le soir, des Lions. Au théâtre, il joue sous la direction de Tilly, Jean-Michel Ribes, Anne Bourgeois… au cinéma dans les films d’Étienne Chatiliez, Lucas Belvaux, Jacques Otmezguine, Christophe Barratier, Michel Munz et Gérard Bitton, Guy Jacques, Pascal Thomas, Gérard Mordillat, et pour la télévision, dans Le Pigeon. Il écrit la préface pour le théâtre complet de Jules Renard, le livre Hyacinthe et Rose et depuis 2009, fait une chronique sur France-Inter tous les vendredis matins.

MICHEL CERDA
Après des études théâtrales et d’administrateur à l’ENSATT, il est assistant à la mise en scène de Georges Lavaudant, Brigitte Jacques et Marcel Bozonnet. Il créé sa compagnie Le Vardaman, au sein de laquelle il monte autant des auteurs contemporains (Serge Valletti, Eugène Durif, Noëlle Renaude... et François Morel avec Les Habits du dimanche), que des auteurs classiques (Lorca, Marivaux, Kleist, Brecht, Tchekhov). Il s’intéresse aussi au cirque et à la magie, au théâtre musical. En résidence au Forum du Blanc Mesnil (2008-2010), il monte ï - spectacle de nouveau cirque, Et pourtant ce silence ne pouvait être vide de Jean Magnan, Influences et en 2011 : Ah ah ah rions trois fois (florilège autour de l’humour conçu par Michel Cerda avec des textes de Valletti, Durif et Renaude).

DANIELLE DUMAS
Docteur ès lettres, elle a eu plusieurs vies dans son existence. D’abord, professeur de lettres pendant vingt ans, elle batailla pour que le théâtre vivant entre dans les classes, reprit en 1986 la direction de le revue L’Avant-Scène Théâtre, alors en difficulté, en modifia la ligne éditoriale, rétablit l’équilibre, et imagina l’édition
« livres » qui devint la collection des Quatre-Vents. Elle céda les titres en 2001 à Philippe Tesson, forma ses successeurs, et prit sa retraite en 2005. Depuis, elle tient un blog pour continuer ses critiques :
« en marge du théâtre ».
http://ddumasenmargedutheatre.blogspirit.com/

DAVID GESELSON
ll se forme au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris puis joue dans des mises en scène de Brigitte Jacques, Cécile Garcia Fogel, Gilles Cohen, David Girondin Moab et Muriel Trembleau, Guy Freixe, Christophe Rauck, Jean-Paul Wenzel et Gabriel Dufay. Au cinéma, il joue sous la direction de Francis Girod, Marc Fitoussi, Martin Valente, Muriel Cravatte et Marie Donio. Il met en scène Eli Eli de Thibault Vinçon, Les insomniaques de Juan Mayorga et collabore à la mise en scène du récital d’Emeline Bayart : d’Elle à Lui, histoires de couple en chansons. Il suit régulièrement les stages du Théâtre de Complicité à Londres, sous la direction de Lilo Baur et Catherine Alexander.

UN THÉÂTRE DE L’INTIME
Samedi 3 décembre 17h

Autour de La maison et de L’Éden Cinéma
Une exploration de l’œuvre théâtrale de Marguerite Duras, de son écriture singulière et des thématiques qui auront nourri sa création. Avec Jeanne Champagne (metteur en scène du diptyque consacré à l’auteur et présenté au cours de la saison), Tania Torrens (comédienne du diptyque), et les auteurs Jean-René Lemoine et Jean-Pierre Sarrazac. Des lectures d’extraits de textes choisis par François Leclère et lus avec la comédienne Camille Behr ponctuent les échanges.

JEANNE CHAMPAGNE metteur en scène du diptyque Duras
Après des études à l’Institut d’Etudes Théâtrales et une formation de comédienne aux ateliers des Quartiers d’Ivry, elle a suivi les cours d’Antoine Vitez au Conservatoire National d’Art Dramatique. Elle a joué au TNP avec Roger Planchon et au CDN de Reims avec Philippe Adrien. Elle fait sa première mise en scène à Théâtre Ouvert, dans le cadre du Festival d’Avignon : La Maison d’Anna de Ninon Ozanne et Dagmar Deisen, d’après Anaïs Nin. Elle fonde la Compagnie Théâtre Écoute en 1981. En 1991 elle reçoit le prix Passerelle des Arts avec Denis Bonal et est nommée Chevalier des Arts et des Lettres en 2005. Elle a mis en scène une vingtaine de textes de Peter Handke, Agota Kristof, Edward Bond, H. von Kleist, Annie Ernaux… et monté des projets comme la trilogie de Jules Vallès (L’enfant, Le Bachelier, L’insurgé) ou l’adaptation des écrits politiques de Sand : George Sand, une femme en politique (2004), présentée à l’Assemblée Nationale et à la Cartoucherie. Sa Compagnie a été associée à la Maison de la Culture de Bourges et Jeanne Champagne est artiste associée à l’Equinoxe, Scène Nationale de Châteauroux.

TANIA TORRENS
À sa sortie du Conservatoire, elle intègre la Compagnie Renaud-Barrault avec laquelle elle joue au Théâtre de l’Odéon Numance mis en scène par Jean-Louis Barrault et Paravents mis en scène par Roger Blin. En 1967, elle entre à la Comédie-Française, y est sociétaire de 1976 à 1987 où elle joue sous la direction de François Chaumette, Jean-Pierre Miquel, Jacques Rosner, Jorge Lavelli, Jean-Paul Roussillon, Jacques Lassalle, Jean-Pierre Vincent... Depuis 1995, Tania Torrens participe aux diverses créations de Jeanne Champagne des textes de Jules Vallès, Annie Ernaux et au parcours Duras intérieur/extérieur (Écrire, La maison, L’Éden Cinéma). Au cinéma, elle a notamment joué dans les films de Michel Deville, François Truffaut, Jean-Jacques Annaud ou Bertrand Tavernier. Depuis 1979, elle est également la voix de Sigourney Weaver.

JEAN-RENÉ LEMOINE
Comédien, auteur, metteur en scène, Jean-René Lemoine est né en 1959 en Haïti. Il se forme au Conservatoire d’Art Dramatique de Paris et à l’école Mudra de Maurice Béjart à Bruxelles, puis à l’Institut d’Etudes Théâtrales de Censier à Paris. Après un parcours d’acteur, il a travaillé comme assistant à
l’Union des Théâtres de l’Europe, à l’Odéon-Théâtre de l’Europe et collaboré avec l’Académie Expérimentale des Théâtres. Il a également enseigné l’art dramatique au Cours Florent de 1998 à 2000. Il commence à écrire en 1985 et met en scène sa première pièce, Les Folies bergères au Théâtre du Porta Romana, à Milan. Il choisit dès lors de se consacrer en priorité à l’écriture et à la mise en scène. C’est ainsi que naîtront un roman, Compte-rendu d’un vertige et surtout de nombreux textes pour le théâtre : Iphigénie, Portrait d’un couple, Chimères, L’Ode à Scarlett O’Hara, Ecchymose, L’Odeur du noir, Erzuli Dahomey, Le Voyage vers Grand-Rivière, Comédie Française.

JEAN-PIERRE SARRAZAC
Auteur dramatique, metteur en scène, professeur de dramaturgie à l’Université Paris III - Sorbonne nouvelle, département Institut d’Etudes Théâtrales, il a écrit une vingtaine de pièces dont plusieurs ont fait l’objet de réalisations sur France-Culture ou sont traduites et représentées en anglais, italien, galicien, espagnol, néerlandais, roumain, suédois et portugais... Il a mis en scène plusieurs pièces, dont L’Atelier volant de Valère Novarina, Le Songe de Strindberg... et travaillé à la formation des comédiens (TNS, Comédie de Caen, Comédie de Reims...). Il a été membre de la rédaction de Travail théâtral à la demande de Bernard Dort. Il poursuit une activité d’essayiste dans des revues françaises et étrangères, d’auteur (L’Avenir du drame, Théâtres intimes, Théâtres du moi, théâtres du monde, Critique du théâtre, Jeux de rêve, etc.) et contribue à des ouvrages collectifs (Le Théâtre en France de Jacqueline de Jomaron, Encyclopaedia universalis, Dictionnaire du théâtre de Michel Corvin...). Il dirige la collection "Penser le théâtre".

CAMILLE BEHR
Comédienne depuis quinze ans, elle a joué avec de nombreux metteurs en scène en France et à l’étranger. Depuis huit ans, elle collabore avec la compagnie « Entrées de jeu » sous la direction de Bernard Grosjean et participe à de nombreuses créations dont celles du Théâtre de l’Enfumeraie. Elle a joué dans La Cerisaie de Tchekhov sous la direction de Sergueï Afanassiev en France et en Russie. En parallèle, elle a travaillé avec le Nouveau Théâtre d’Angers en tant que comédienne formatrice théâtrale, et pour Radio France.

REGARDS SUR LA DRAMATURGIE ALLEMANDE
Samedi 14 janvier 17h

Autour de Sous la glace, L’éveil de printemps et Pionniers à Ingolstadt
Trois auteurs allemands jalonnent la saison de la Scène Nationale :
Frank Wedekind, Marieluise Fleisser, Falk Richter. Trois styles, trois époques, trois problématiques, pour une même filiation ? L’occasion, en compagnie d’Omar Porras, metteur en scène de L’éveil du printemps, d’Yves Beaunesne, metteur en scène de Pionniers à Ingoldstadt et de leurs invités, d’évoquer cette question.

YVES BEAUNESNE
metteur en scène de PIONNIERS À INGOLSTADT
Après des études de droit à Louvain et de lettres à Bruxelles, Yves Beaunesne acquiert une formation théâtrale à l’INSAS (Bruxelles) ainsi qu’au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris. Après avoir été assistant de Stuart Seide et de Patrice Chéreau, ses premières mises en scène sont immédiatement saluées par la critique : Un mois à la campagne de Tourgueniev, L’Éveil du printemps de Wedekind, Yvonne princesse de Bourgogne de Gombrowicz... jusqu’à ses récentes mises en scène du Partage de midi et de L’Échange de Claudel... et de Pionniers à Ingolstadt en 2011. De 2002 à 2007, il fut le premier directeur de La Manufacture, Haute École de Théâtre de la Suisse Romande (Lausanne). Depuis 2011, il dirige le Centre Dramatique du Poitou-Charentes.

OMAR PORRAS
metteur en scène de L’ÉVEIL DU PRINTEMPS
Metteur en scène et acteur suisso-colombien, Omar Porras fonde à Genève en 1990 le Teatro Malandro, centre de création, de formation et de recherche. Il y développe une démarche créative très personnelle axée sur le corps du comédien, sa projection dans l’espace et l’utilisation de masques, en s’inspirant à la fois de la tradition occidentale comme la biomécanique et orientale (théâtres balinais, indien et japonais). Ses spectacles regorgent d’une énergie qui galvanise et euphorise, explorent les grands mythes comme les Bacchantes, Don Quichotte, Faust ou encore Don Juan en les abordant par sa multi-culturalité.

LAURENT MUHLEISEN
Depuis le début des années 90, Laurent Muhleisen explore le répertoire dramatique contemporain de langue allemande, qu’il contribue à faire connaître au public français grâce à ses traductions de Dea Loher, Marius von Mayenburg, Roland Schimmelpfennig, Ewald Palmetshofer, Rainald Goetz, mais aussi de Hugo von Hofmmanstahl ou de Ferdinand Brückner, des classiques du XXe siècle. Il dirige la Maison Antoine Vitez, centre international de la Traduction théâtrale et exerce également, depuis 2006, la fonction de conseiller littéraire de la Comédie-Française.

RUDOLF RACH
Rudolf Rach, qui travaillait jusque là chez Suhrkamp, une des plus grandes maisons d’édition d’Allemagne, dirige depuis 1986 les éditions de l’Arche. Cette maison fondée par Robert Voisin en 1949, a convaincu Bertolt Brecht, dès 1954, de lui confier la publication en français de l’ensemble de ses pièces de théâtre, ses œuvres poétiques, ses Écrits sur le théâtre, mais aussi ses essais, ses romans et son Journal de travail avant de publier en collection de poche, en 1983, ses pièces de théâtre les plus connues. Aujourd’hui, la maison a plus de 700 œuvres à son catalogue. De Strindberg à Tchekhov, de Thomas Bernhard à Edward Bond, et s’ouvre au cinéma, aux arts plastiques, à la danse et à la musique.

THÉÂTRE ET POLITIQUE
Samedi 10 mars 17h

Autour de Sous la glace et Invasion !
Politique, engagé, social ? Quel regard porte le théâtre d’aujourd’hui sur
notre monde et ses tumultes ? Quels rapports entretiennent-ils ? Pour
en discuter, Michel Didym, metteur en scène d’Invasion !, Andrea Novicov, metteur en scène de Sous la glace et Bérénice Hamidi Kim. Des lectures d’extraits de textes choisis par François Leclère et lus avec la comédienne Julie Recoing ponctuent les échanges.

MICHEL DIDYM metteur en scène d’Invasion !
Acteur, metteur en scène, directeur artistique de La MEEC – La Mousson d’Eté
(depuis 1995) et Directeur du CDN Lorraine, Théâtre de la Manufacture - Nancy
depuis janvier 2010, Michel Didym a été formé au TNS et n’a eu de cesse de
défendre les écritures contemporaines. En 1989, lauréat du prix Villa Médicis-Hors les murs, il dirige plusieurs ateliers à New York et à San Francisco sur des textes contemporains français. Depuis il monte Philippe Minyana, Armando Llamas,
Bernard-Marie Koltès, Michel Vinaver, Daniel Danis, Hanoch Levin, Emmanuel
Darley, Serge Valletti, Christine Angot, Xavier Durringer, Carlos Liscano, Lee Hall, Laurent Gaudé... ou encore Jonas Hassen Khemiri.
Il a été directeur artistique de Tintas Frescas en Amérique latine, organisée par L’AFAA (ministère des Affaires Etrangères) en 2003-2004.

ANDREA NOVICOV metteur en scène de Sous la glace
Nouveau directeur artistique du TPR et de L’heure bleue depuis 2009, il est né au Canada d’un père russe et d’une mère suisse-italienne. Suivant leurs périples, il est entré à l’École de Théâtre de Dimitri, a poursuivi sa formation à Lisbonne, puis à Milan auprès de Dominic DeFazio. En Italie et en Suisse, il a joué au théâtre, pour le cinéma et la télévision. C’est également en Italie qu’il a signé ses premières mises en scènes et a travaillé comme scénariste pour le cinéma. Il s’est installé en Suisse romande en 1994 où il créa sa compagnie. Des textes classiques et contemporains, aux montages ou recherche esthétique jouant avec différentes formes d’expression artistique (poésie, peinture, musique, video), son théâtre exploite de nouvelles formes et de nouveaux langages, visite et interroge la société, en mettant toujours en évidence les aspects collectifs de la création.

BÉRÉNICE HAMIDI KIM
Maître de conférence en Études Théâtrales à l’Université Lyon 2, chercheuse associée au Groupe de Sociologie Politique et Morale (GSPM) et à l’EHESS, elle est auteur d’une thèse de doctorat intitulée Les Cités du théâtre politique en France, 1989-2007. Membre du groupe de recherche collectif « Théâtres politiques » (Université Paris X) et du working group « Political Performances » (FIRT, director : Avraham Oz, Haïfa University), elle est spécialiste des enjeux politiques et critiques du théâtre depuis la fin du XIXe siècle en France, envisagés sous leurs aspects esthétiques, idéologiques et institutionnels.

JULIE RECOING
Julie Recoing est comédienne et metteur en scène. Formée à l’ENSATT de 1996 à 1997, dans la classe d’Andrzej Seweryn puis au CNSAD, de 1997-2000 dans la classe de Jacques Lassalle, Daniel Mesguich et Philippe Adrien, elle développe un riche parcours de comédienne dans des créations théâtrales très variées auprès notamment des metteurs en scène Jacques Lassalle, Brigitte Jacques, Paul Desveaux, François Leclère, Lukas Hemleb, Jean-Louis Martinelli, Thomas Blanchard ou Laurent Brethome.