Rencontres

Faust et autres contes et légendes


sam 21 nov, 15h

Au XVIe siècle autour d’un personnage réel, un astrologue allemand nommé Faust, sont nées d’étranges rumeurs prétendant que ce Faust s’adonnait à la magie noire et accomplissait des prodiges, qu’il avait conclu un pacte avec le diable, lui vendant son âme en échange de la connaissance, de la gloire et de la richesse… Cette légende et ce mythe ont inspiré de nombreuses œuvres littéraires et notamment au théâtre, La Tragique histoire du docteur Faust de l’anglais Christopher Marlowe, Faust du poète allemand Goethe ou L’Histoire du soldat du suisse Ramuz. D’autres contes se retrouvent aujourd’hui dans la dramaturgie comme autant de réécritures individuelles inventant des figures qui rencontrent si heureusement leur époque ou touchent l’inconscient collectif de manière si universelle qu’elles traversent les siècles et demeurent inchangées.
Une rencontre menée par Jean-Pierre Han avec Omar Porras et son invitée Noëlle Renaude, ponctuée de lectures choisies et lues par François Leclère.

Omar Porras est metteur en scène et acteur suisso-colombien, il fonde à Genève en 1990 le Teatro Malandro, centre de création, de formation et de recherche. Il y développe une démarche créative très personnelle axée sur le corps du comédien, sa projection dans l’espace et l’utilisation de masques, en s’inspirant à la fois de la tradition occidentale comme la biomécanique et orientale (théâtres balinais, indien et japonais). Ses spectacles regorgent d’une énergie qui galvanise et euphorise, explorent les grands mythes comme les Bacchantes, Don Quichotte, Faust ou encore Don Juan en les abordant par sa multi-culturalité.
En 2011-2012, Omar Porras signe deux nouvelles créations avec le Teatro Malandro : L’Eveil du printemps d’après Frank Wedekind et une pièce chorégraphique avec Guilherme Botelho de la Compagnie Alias : Les Cabots. En 2012, il s’immerge plusieurs mois au Japon pour créer une version détonante de Roméo et Juliette qui réunit des acteurs européens et japonais. En 2013, Omar Porras signe La Dame de la mer d’après Henrik Ibsen, créé au Théâtre de Carouge. Parallèlement, il a réalisé plusieurs spectacles musicaux et mises en scène d’opéra. En 2014, Omar Porras reçoit l’Anneau Hans Reinhart, la plus haute distinction théâtrale suisse. Il a été nommé à la direction du théâtre Kléber Méleau à Renens, dont il prendra la tête en juillet 2015.

Noëlle Renaude fait des études d’histoire de l’art et de langues orientales avant d’aborder l’écriture dramatique à l’âge de 27 ans. Depuis Rose, la nuit australienne écrite en 1987, elle est l’auteur d’une vingtaine de pièces, la plupart traduites en plusieurs langues, jouées et publiées autant à l’étranger qu’en France. Quelques titres : L’Entre-Deux, Divertissements touristiques, Le Renard du Nord, Blanche Aurore Céleste, Ma Solange, Madame Ka. Ses textes ont été montés au théâtre par Robert Cantarella, Michel Didym, François Rancillac, Frédéric Fisbach, Frédéric Maragnani, Philippe Calvario, et Florence Giorgetti notamment.
En 2013 elle co-écrit avec quatre autres auteurs Notre Faust, série diabolique en cinq épisodes, pour interroger le mythe et imaginer quel pacte Faust passerait-il aujourd’hui, dans une société en proie à des désirs qu’il s’agit d’assouvir au plus vite pour faciliter la consommation de tout ? Avec quel Méphisto ?
En octobre dernier, suite à une commande de l’INHA, elle redonne vie au Faust Magicien, lanterne magique créée en 1929.

› à la Médiathèque Pablo Neruda - 24 rue Béranger - Malakoff


BILLETTERIE EN LIGNE
DATES ET HORAIRES

sam 21 nov à 15h


Imprimez
Parlez-en