Alfredo Traps mène une vie sans souci : mari infidèle sans excès, heureux quinqua nouvellement promu. Seulement voilà, il tombe en panne avec sa voiture, accepte pour la nuit l’hospitalité d’un juge à la retraite et partage avec lui un repas bien arrosé en compagnie de trois autres têtes blanches. Ces anciens hommes de lois, misanthropes et copieusement farfelus, ont trouvé une seconde jeunesse en rejouant leurs métiers de procureur, avocat, juge et bourreau. Chaque soir, ils se réunissent, refont les grands procès de l’Histoire n’hésitant pas à en changer le verdict. Ce soir-là, le cas est inédit. Le convive volontaire se prend au jeu de l’accusé devant le tribunal improvisé. Les quatre compères sont insatiables, mangent et boivent tant et plus, mènent les débats sans mollir. Avec ces vieux briscards attablés, « on ne peut pas faire l’économie des odeurs, des plats fumants, des vieilles bouteilles qui sentent encore la cave. Les plats et les vins structurent l’histoire, cette formidable grande bouffe donne au procès sa monstruosité et son étrangeté ». Dans cette euphorie, joyeusement mise en scène par Jean-Yves Ruf, Alfredo Traps glisse quelques aveux, matière rêvée d’un réquisitoire carabiné. Les rhéteurs finissent par lui suggérer qu’entre pure innocence et culpabilité latente, il n’y a qu’un pas !

Renseignements/réservation 01 55 48 91 00 ou en ligne
23€ tarif normal | 16€ seniors, abonnés des théâtres partenaires, adhérents cinéma | 13€ - 30 ans | 11€ demandeurs d’emploi, intermittents