de Michale Boganim | avec Olga Kurylenko, Andrzej Chyra, Serguei Strelnikov
France – 2012
durée 1h48 (VO)

26 avril 1986, Pripiat, à quelques kilomètres de Tchernobyl.
En cette belle journée de printemps, Anya et Piotr célèbrent leur mariage, le petit Valery et son père Alexeï, ingénieur à la centrale, plantent un pommier, Nikolaï, garde forestier, fait sa tournée habituelle dans la forêt… C’est alors qu’un accident se produit à la centrale. Piotr est réquisitionné pour éteindre l’incendie.
Le temps faisant son œuvre, l’espoir d’une nouvelle vie dans cette ville fantôme désertée leur sera-t-il permis ?

LA PRESSE EN PARLE
De façon étonnante et sans doute involontaire, le réalisme précis de ce film offre même un écho profond aux plus grands films fantastiques ou d’horreur.
CAHIERS DU CINÉMA

RENCONTRE AVEC LAALISATRICE
Michale Boganim étudie à l’Université de la Sorbonne à Paris, puis retourne en Israël pour finir ses études de philosophie et d’histoire à l’Université Hébraïque. Elle part ensuite à Londres afin d’entrer dans la National film school and television. En 2000, elle réalise son premier court métrage documentaire, Poussière, sur l’ancien quartier juif d’Odessa. Après quelques courts métrages, la documentariste réalise son premier long documentaire en 2005, Odessa Odessa, s’intéressant à nouveau à la ville
ukrainienne. En 2011, elle dirige son premier film de fiction, La Terre outragée, sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.
_