rencontres

« Si je suis un chien, prends garde à mes crocs »

› Le Marchand de Venise aujourd’hui


à l’issue de la représentation du 14 oct

RENCONTRE EN PARTENARIAT AVEC SCHIBBOLETH - ACTUALITÉ DE FREUD -

« Si je suis un chien, prends garde à mes crocs » : Le Marchand de Venise aujourd’hui

La violence est au cœur du Marchand de Venise : violence des relations humaines, des rapports sociaux, des logiques économiques. Mais parce que la pièce gratte les plaies mal refermées de sujets toujours brûlants, au premier rang desquels l’antisémitisme, cette violence déborde souvent la scène pour gagner la salle. Mises en scène, discours critiques, retours des spectateurs alimentent dès lors un engrenage polémique qui prolonge les tensions présentes dans la pièce.

Pour aborder de front cette rhétorique de la violence et tenter de la déjouer, une table ronde avec Monette Vacquin (psychanalyste et écrivain), Jean-Pierre Winter (psychanalyste), Daniel Sibony (psychanalyste et philosophe), Philippe Val (essayiste, journaliste, ancien directeur de Charlie-hebdo et de France Inter) et Michel Gad Wolkowicz (professeur en psychopathologie et psychanalyste, Président de l’association internationale Inter-Universitaire Schibboleth - Actualité de Freud se réunira autour de Jacques Vincey pour donner voix aux sentiments ambigus que cette pièce brûlante, quatre cents ans après sa création, continue de provoquer.


DATES ET HORAIRES

samedi 14 octobre à l’issue de la représentation


Imprimez
Parlez-en