lever de rideau

› Le Pôle supérieur d’enseignement artistique de Paris Boulogne-Billancourt en concert avec le Quatuor IXI


7 DÉC, 18h30 au foyer-bar du théâtre

En lever de rideau de la création The Ellipse et après plusieurs masterclass avec le quatuor IXI, le groupe d’étudiants du Pôle Supérieur présentera plusieurs pièces du répertoire orchestral de Régis Huby, puisé dans différents opus discographiques (Cole Porter, All Around…) pour un concert au reflet de la personnalité et du talent protéiforme de ce violoniste d’exception.

Le Pôle supérieur d’enseignement artistique de Paris Boulogne-Billancourt

Le Pôle Supérieur Jazz et Musiques Improvisées est une formation supérieure de haut niveau qui délivre un double diplôme : le DNSPM (Diplôme National Supérieur Professionnel de Musique) et la Licence de Musicologie (en lien avec l’Université).
Un troisième diplôme peut être obtenu, le DE de jazz, qui permet l’accès à l’enseignement.
Ce jeune cursus, placé sous la responsabilité de Jean-Charles Richard, fait intervenir des enseignants de tout premier plan (Bojan Z, François Merville, Stéphane Kerecki, Emil Spanyi, Carine Bonnefoy, Joe Quitzke, Émile Parisien, Pierre Bertrand…).

Régis Huby et le Quatuor IXI

En quinze années d’existence le Quatuor IXI, fondé en 1994 par Guillaume Roy et Régis Huby, a multiplié les expériences et les rencontres, fait plus de 400 concerts, et joué partout en Europe et ailleurs.
Du quatuor à cordes classique, ils ont retenu le goût du travail collectif de longue haleine, l’attachement à la pâte sonore, et bien sûr la science instrumentale, forte d’un répertoire de plus de deux siècles. D’un orchestre de jazz, ils possèdent le sens de la dynamique rythmique, et surtout, l’art de l’improvisation, utilisée non dans la relation du thème au solo mais dans un rapport dialectique entre le soliste et les autres voix.
Aujourd’hui composé des violonistes Régis Huby et Irène Lecoq, de l’altiste Guillaume Roy et du violoncelliste Atsushi Sakaï, le Quatuor IXI a su trouver une voie nouvelle, où l’aventure du jazz rejoint l’expérience contemporaine, où l’écrit se mêle adroitement à l’improvisé, où le collectif sait se fondre sans écraser l’individu.
On savait la France terre de cordes pour le jazz, une lignée de violonistes, depuis Warlop et Grappelli jusqu’à Pouty et Pifarély, en témoigne. L’épopée continue avec le Quatuor lXI, défricheur intrépide d’un univers sonore encore vierge et plein de promesses.


BILLETTERIE EN LIGNE

7 déc, 18h30 au foyer-bar du Théâtre 71
› entrée libre, sur réservation 01 55 48 91 00 ou en ligne


Imprimez
Parlez-en