Spectacles

théâtre

Le Vivier des noms


18 › 26 janv

« En face de nous, sur la table du théâtre, voici que le langage prend corps, éclot, s’écartèle et fuse : il se répand dans le champ de forces et agit en volumes. Voici qu’il paraît matériel. Le théâtre est au fond l’action du langage devenue visible.
Laissez entrer l’acteur et ne vous attendez à rien ! Par saut mental, il peut, sur le plateau, faire de toi, de vous, de moi, de lui, un désadhérent. Nous faire retrouver la vie par un éclair de désadhérence. Par un spasme d’étonnement vif. Par un soudain basculement et une réversibilité, par l’ambivalence brusque et le retournement des mots dans l’espace – et le retour d’espace en mots ; il peut nous porter un coup vivifiant. La force vive agit par saut. C’est par déchirure qu’opère en nous la cruauté comique. La nature n’évolue pas, elle œuvre par sauts renversants.
Le spectacle entre en nous comme le rêve : sans aucun filtre humain et sans passoires psychologiques : nous voyons comme si nous étions hors de nos propres animaux. Chacun de nous se change en animal prophétique parce qu’il se souvient. Prophétique de mémoire, comme l’acteur : un animal insoumis, ardent de parole et lançant des anthropoglyphes.
La scène est le lieu joyeux d’une réinvention perpétuelle de la figure humaine. Une fontaine de vie. C’est la bonne nouvelle que nous annonce l’homme renversé, l’homme à l’envers, l’homme renversant qui est là-bas sur la scène : l’acteur « Acrobate intérieur, mime incompréhensible et trépasseur parfait », il lance loin la bonne nouvelle du théâtre : allez annoncer partout que l’homme n’a pas encore été capturé ! »
Valère Novarina


BILLETTERIE EN LIGNE
DATES ET HORAIRES

mar, ven à 20h30
mer, jeu, sam à 19h30
dim 16h


DURÉE

2h20


DISTRIBUTION

texte, mise en scène et peintures Valère Novarina (éditions P.O.L, 2015)
avec Ivan Hérisson, Julie Kpéré, René Turquois, Dominique Parent, Claire Sermonne, Agnès Sourdillon, Nicolas Struve, Valérie Vinci, un musicien sur scène Christian Paccoud et les ouvriers du drame Elie Hourbeigt, Richard Pierre
collaboration artistique Céline Schaeffer
musique Christian Paccoud
scénographie Philippe Marioge
costumes Karine Vintache
maquillage Carole Anquetil
réalisation des accessoires Jean-Paul Dewynter
dramaturgie Roséliane Goldstein, Adélaïde Pralon
assistante de l’auteur Sidonie Han
lectrice Isabelle Babin
régie générale Richard Pierre
régie plateau Elie Hourbeigt
régie lumière Marine Deballon
poursuite Julie Barnoin
assistante à la mise en scène stagiaire Pauline Clermidy
assistante costumes Marion Xardel
production/diffusion Séverine Péan / PLATÔ


PRODUCTION

production déléguée L’Union des contraires
coproduction festival d’Avignon, Le Fracas - CDN de Montluçon avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, de la Région Île-de-France, de l’Ecole de la Comédie de Saint- Étienne / DIÈSE# Rhône-Alpes et de la SPEDIDAM
résidence de travail au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - CDN et au Colombier à Bagnolet


ÉCLAIRAGES

LECTURE
Hé vos oreilles oreillissent quoi ?, 21 janv



ATELIER
Lecture à voix haute - Hé vos oreilles oreillissent quoi ?,14 et 21 janv



EXPOSITION
Novarina, 18 au 26 janv


DOSSIER DE PRESSE

Imprimez
Parlez-en