Le Cinéma Marcel Pagnol vous invite à une expérience cinématographique avec un film hors norme, témoignage éblouissant d’une aventure de dix années. Emmanuelle Demoris réalise une fresque documentaire en cinq films* débordante d’humanité sur un quartier aujourd’hui disparu d’Alexandrie : Mafrouza.

« Douze heures ? On les voit à peine passer. Et de préciser dans la foulée tout ce par quoi le film dynamite le lugubre du présupposé. La chaleur, la beauté, la musique, l’humour, l’intelligence, la fierté, le partage, l’insolence. D’évoquer aussi, d’emblée, ce qu’il y a d’exceptionnel dans ce qu’il montre : le peuple incarné, dans sa souffrance et dans sa joie, dans son impertinence et sa dignité, tel que le régime général des images l’ignore ; la vie même, célébrée avec une frénésie carnavalesque, un désordre de dévotion et de truculence, jusque dans les immondices d’un dépotoir social. Tout ce qui fait en somme de Mafrouza un film-monde, un film-monstre, un film-choc, comme on n’en a quasiment jamais vu. »
Jacques Mandelbaum, Le Monde, juin 2011

Partant des premières rencontres avec ses habitants, Mafrouza raconte les destins de quelques personnes qui se répondent en une chronique polyphonique. Si la vie est dure à Mafrouza, tous résistent avec grâce et force. Adel et Ghada, jeune couple à la recherche du bonheur, Mohamed Khattab, épicier-cheikh humaniste, Hassan, voyou-chanteur épris de liberté, Abu Hosny, vieux solitaire au logement inondé, la paysanne Om Bassiouni et son four à pain… tous incarnent et racontent cette résistance qui est la leur et qui fait de leur quartier un espace de liberté et de vitalité. Mafrouza prend le temps de rentrer dans ce monde pour en saisir les complexités, mais aussi pour raconter à travers ces histoires la rencontre entre ces personnes et celle qui vient les filmer. Car cette expérience de rencontre pose des questions de cinéma et interroge le regard que nous portons sur l’autre. Et si Mafrouza donne l’occasion de battre en brèche les idées reçues sur les pauvres, l’Orient ou l’islam, il questionne ainsi aussi en miroir notre façon de regarder et de vivre (en Europe ou ailleurs).

Un cycle de 5 films* d’Emmanuelle Demoris sur un week-end ponctué de rencontres :
› Mafrouza – Oh la nuit ! (Mafrouza 1 – 2h18 – 17 mars à 17h30)
› Mafrouza/Cœur (Mafrouza 2 – 2h34 – 17 mars à 20h45)
› Que faire ? (Mafrouza 3 – 2h32 – 18 mars à 13h30)
› La Main du Papillon (Mafrouza 4 – 2h22 – 18 mars à 16h30)
› Paraboles (Mafrouza 5 – 2h35 – 18 mars à 19h45)

*L’ordre des cinq parties est chronologique, mais le cycle peut se voir aussi bien dans l’ordre que dans le désordre et chacun des films peut également se voir isolément.

+ Synopsis des 5 films et revue de presse en ligne

18€ les 5 films › tarif unique Pass Mafrouza comprenant les collations
5,10€ le film › tarif non-adhérent
4,10€ le film › tarif adhérent cinéma Marcel Pagnol
Les places sont en pré-vente à l’accueil du cinéma