Carte blanche

Omar Porras aux manettes d’une soirée latino


Théâtre, danse, musique, opéra, rien de ce qui a trait à la scène ne lui est étranger. Omar Porras fait parler les corps autant que les textes par la musique. « Quand je lis un texte, je travaille par associations. J’écoute une musique qui me vient par une didascalie parfois. La lecture se fait alors en musique. Ma relation avec la musique n’est pas opportuniste. Elle ne cherche pas à remplir un espace ou un abîme. La musique est un personnage important qui doit se rajouter et qui manque au théâtre, contrairement à l’opéra. La musique est ainsi fondamentale à mon travail, ne serait-ce que par la possibilité qu’elle offre de pouvoir entrer dans l’oeuvre. » Pour fêter les 25 ans du Teatro Malandro et vivre ensemble le tourbillon dansant et festif qui en fait sa sève, le metteur en scène suisso-colombien concocte une playlist qui lui ressemble. Il vous passe des disques et vous fait danser au rythme latino, sur les airs qu’on pourrait entendre si on allait à Bogota : boogaloo, merengue, mambo, guaguanco, cumbia et chachacha…

› sam 21 nov, au foyer-bar après L’Histoire du soldat exclusivement sur réservation 01 55 48 91 00