Résidence chorégraphique

Témoignage de répétitions en photos


VOLET #1 - Paco Dècina interprète aux côtés de Noriko Matsuyama et Takashi Ueno
Trois danseurs s’approprient l’instabilité du monde où tout n’est que questionnements, incertitudes et métamorphoses. Au rythme de ses variations, ils se retrouvent, se rencontrent et se découvrent à nouveau comme “une première fois”.

JPEG - 75.2 ko
©Laurent Schneegans


©Laurent Schneegans {JPEG}

_
VOLET #2 - duo Vincent Delétang et Sylvère Lamotte
Autour d’une installation scénique de Laurent Schneegans, un gigantesque pendule rythme le théâtre de ses oscillations.
Un dispositif lumineux vient frapper de son rayonnement la sphère, pour se réfléchir à travers tout l’édifice... À la mesure de ces oscillations, le temps s’insinue dans le corps des danseurs et s’installe petit à petit jusqu’à la dispersion.

JPEG - 28.8 ko
©Laurent Schneegans


©Laurent Schneegans {JPEG}

VOLET # 3 - solo de Jesus Sevari suivi du duo Orin Camus/Chloé Hernandez
Pour cette nouvelle création Paco Dècina et sa compagnie poursuivent leur travail sur la place de l’image dans le dispositif scénique et les relations entre images et danse.
Le dispositif vidéo sert la danse, lui permettant ainsi d’apparaître en trois dimensions mettant en évidence le mouvement dans ce qu’il a de plus essentiel. Ici, maintenant, une pulsation, le murmure permanent du réel. Puis au sein du magma, l’émergence d’un appui. La musique, fil rouge de la pièce, intègre un dispositif sonore incluant la détection, la réception en interaction avec un musicien sur scène, Christian Lété.

JPEG - 65.9 ko
©Laurent Schneegans


JPEG - 51.3 ko
©Laurent Schneegans

_