cine-concert

cinéforain


du vendredi 4 au dimanche 6 octobre 1991

Un grand spectacle cinématographique, sur le parvis du Théâtre 71, où l’on découvrira les inventeurs géniaux d’un art extraordonairement neuf, divertissant, populaire. Car Méliès, Feuillade, Max Linder, et tous ceux qu’on appela les pionniers du cinéma, ce n’est pas un cinéma "muet" (donc handicapé) qu’ils ont inventé, mais une véritable attraction magique, une fête spectaculaire avec musiciens, comédiens, bateleurs. En renouant avec cette pratique, en projetant leurs films sur écran géant, avec belle musique en direct, et tout le confort forain, de la brochette à la pomme d’amour, nous pouvons aborder le deuxième siècle de cinéma avec optimisme.

Pendant trois jours, hommage au père du cinéma
Le Grand Méliès

En 1896, Georges Méliès, forain dans l’âme et pionnier du cinématographe, construit le premier studio du monde. La gloire de ce prestidigitateur de la pellicule durera une dizaine d’années, le temps nécessaire au cinéma pour devenir une industrie et de quitter les baraques foraines pour des salles "en dur".
Comme aux premiers temps du cinéma forain, une baraque à l’intérieur de laquelle, sur le mode du feuilleton populaire on vous racontera la vie et l’oeuvre de Georges Méliès avec toiles peintes, lanternes magiques et, bien sûr, les plus beaux films de Méliès.

vendredi 4 octobre

14h30 & 18h30
Le Grand Méliès

20h
Judex
de Louis Feuillade | France, 1017, intégrale 6 heures | scénario Arthur Bernede et Louis Feuillade | musique composée et interprétée en direct Patrick Laviosa

Judex est un justicier, "vengeur masqué" avant la lettre, champion des bonnes causes, qu’incarne René Cresté avec sa cape noire aux agrafes d’argent, son chapeau à larges bords et son air fatal. Ce film ermarquable par son invention, son interprétation, l’alliance du fantastique et du réel enthousiasma Breton et Aragon, qui y virent "la grande réalité du siècle, au-delà de la mode, au-delà du goût".

samedi 5 octobre
15h & 18h30
Le Grand Méliès

20h
films de Max Linder
une sélection choisie par Maud Linder | accompagnement en direct au piano par Jean-Marie Sénia

Le premier à créer à l’écran un véritable personnage, dandy élégant et spirituel, bambocheur et coureur de jupons, perpétuellement confronté à des situations cocasses ou périlleuses.
Les aventures hebdomadaires de Max, étaient attendues avec impatience par un public enthousiaste et fidèle au comique de « l’homme au chapeau de soie ».

21h
Nana
de Jean Renoir | France, 1926 | scénario P.Lestringuez et J.Renoir d’après Emile Zola | musique originale pour piano, quatuor à cordes et clarinette de Jean-François Zygel

Pour Noël Burch, Nana est « le chef d’œuvre de Jean Renoi et l’un des films clés de l’histoire du langage cinématographique ».
Sous le second Empire, Nana (Catherine Hessling, épouse de Renoir) petite théâtreuse assez vulgaire devient grâce à ses succès masculins une courtisane auréolée de luxe et de plaisirs. Mais le destin veille…

Dimanche 6 octobre

15h
Le Grand Méliès

20h
Les Archives de la planète
films du musée départemental Albert Kahn / Hauts-de-Seine | musique composée et interprétée en direct Alain Moget

Le financier Albert Kahn fit fortune très tôt mais ne renonça jamais à ses idéaux humanistes qui l’amenèrent à être l’un des parrains de la Société des Nations. Au début du siècle, il se retira des affaires, pour se consacrer, au moyen de sa fortune à un grand projet ethnologique et culturel Les Archives de la Planète, pour lequel il envoya de par le monde des équipes de reporters. Nous en présentions quelques morceaux choisis.

21h
L’Hirondelle et la mésange
de André Antoine | France, 1920 | structure du récit et montage Henri Colpi (1983) | en collaboration avec la Cinémathèque Française | musique en direct composée et interprétée par Raymond Alessandrini

« Un film au ton extraordinairement libre et moderne annonçant Vigo et Renoir » Bertrand Tavernier.
Pierre van Groot est un batelier de Bruges qui parcourt les canaux de Belgique et de France avec ses deux péniches, L’Hirondelle et la Mésange. Il transporte clandestinement des diamants. Arrive un nouveau pilote, Michel… lequel va très vite tomber amoureux de la femme de Pierre.