théâtre

jean-jacques rousseau


Michel Raskine

à 20h30
mercredi et jeudi à 19h30
dimanche à 16h
relâche lundi

pour des raisons artistiques,
les retardataires ne peuvent entrer en salle

Du 29 septembre 2009 au 17 octobre 2009

Une journée à la campagne en compagnie du philosophe, vieil homme misanthrope, personnage paradoxal aux pensées fondatrices. Michel Raskine confie le rôle du penseur à Marief Guittier, compagne artistique de longue date, et dresse un portrait intime, drôle et mordant.

Le 29 mars 1978 à 18 heures 30, en la salle du petit Odéon à Paris, surgissait de la tête - et des jambes ! - d’une drôle de bande de six compagnons de théâtre [1], un spectacle insolite et brillant, dont la figure unique (et... unique !), était celle d’un écrivain célèbre du temps d’avant. Et c’est ainsi que Jean-Jacques Rousseau devint un personnage de théâtre ! Ce portrait en forme d’essai (ou bien cet essai en forme de portrait) connut un succès formidable, dont ceux, nombreux, qui l’ont vu, gardent un souvenir joyeux.

Trente années après sa naissance à la scène, la figure provocatrice de « Jean- Jacques » et sa belle prose rageuse nous ravissent et nous stimulent toujours. C’est à ce même drôle de bonhomme, désormais narrateur de sa propre littérature, étudié jadis à l’école ou relu depuis, chéri des uns ou détesté des autres, méconnu ou mal connu, que nous souhaitons rendre vie à notre tour. Ainsi, du réveil au sommeil, l’actrice Marief Guittier et le technicien Bertrand Fayolle, seuls en scène, s’adresseront à une petite centaine de spectateurs, pas plus, qui assisteront, confortablement assis dans des canapés et des chaises « d’époque », à une journée d’été à la campagne en compagnie de « Jean-Jacques ».

Quelques pages arrachées aux Rêveries du promeneur solitaire, aux Confessions et à La lettre à d’Alembert, dessineront, durant une heure de temps, en forme de monologue, le portrait fragmenté d’un « héros »de la littérature française.
Michel Raskine


BILLETTERIE EN LIGNE
DISTRIBUTION

montage de textes de

Jean-Jacques Rousseau

conçu par

Bernard Chartreux

Jean Jourdheuil

mise en scène

Michel Raskine

avec

Marief Guittier

Bertrand Fayolle

spectacle réalisé

avec la collaboration de

Martial Jacquemet

régie générale

Laurent Lechenault

son

Josy Lopez

costumes

Thierry Pertière

lumières

Olivier Rey

assistant

Nathalie Sauvet

griottes


PRODUCTION

Théâtre du Point du Jour


DOSSIER DE PRESSE
REVUE DE PRESSE AU 12 OCTOBRE

RENDEZ-VOUS
conversation (1)
les philosophes au théâtre
samedi 10 octobre à 17 heures

rencontre avec Michel Raskine
à l’issue de la représentation
jeudi 15 octobre à 19h30
réservez-vite !

› À DÉCOUVRIR
Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce mis en scène par Michel Raskine est repris à la Comédie Française à partir du 26 octobre

Jean Jourdheuil met en scène Philoctète au Théâtre des Abbesses du 5 au 21 novembre


Imprimez
Parlez-en